« Le Taoïsme, souvent mal connu, excepté des grands spécialistes est un des éléments constitutifs de l’âme chinoise ; le présenter au public n’était pas une chose aisée et pour le moins paradoxale, d’autant que « Dès que l’on parle du dao, on en fausse le sens… . »

« …la pratique du taiji quan peut faire apercevoir le tracé de cette voie précisément parce qu’elle ne répond à aucune question intellectuelle comme ces anciens maîtres toujours silencieux qui conduisaient le voyageur vers la porte de sa liberté, car c’est une pratique qui jour après jour inscrit sur la page vierge du corps en mouvement, le silence du geste et du souffle au fur et à mesure qu’il se crée. »

Extrait de « Le chemin du souffle. Pensée chinoise et Taiji quan » de GU Meisheng

Partie 1

Partie 2

Partie 3

Partie 4

Partie 5

Partie 6

Pin It on Pinterest