NIROMATHE®

Méthode d’ostéopathie tissulaire réflexe

Reflexothérapie vertébrale et périphérique

Héritage de l’art des Rebouteux et Toucheur

 

Simple, sans risque, facile à exécuter, d’indication large (du nouveau-né au grabataire), rapide, très efficace et surtout d’effet immédiat. Il n’y a pas de risque puisque tout le travail se passe au niveau de la peau, sans manœuvre intempestive, sans faire craquer.

Elle associe une stimulation de points de commande et détente et une traction cutanée. Le toucher vibratoire, superficiel et polarisé amène, une disparition de la lésion ostéopathique sous-jacente. L’effet est potentialisé par le travail concomitant de la main réceptrice.

niromathe_img1CONSEILS :

Avant la séance : bilan et diagnostic médical Après la séance : faire attention pendant 48h, le repos est recommandé, travailler sans trop d’effort, limiter le sport 8 jours et éviter de masser, frotter frictionner. Une fatigue est fréquente, parfois un effet rebond (apparente aggravation des symptômes sur 72h correspond à la correction pour l’autoguérison).

A QUOI S’ADRESSE CETTE OSTEOPATHIE?

Aux troubles occasionnés par tout spasme persistant (muscles, tendons, ligaments et fascias) engendrant une congestion locale à l’origine des douleurs et des inflammations :

La liste des indications est longue:

  • Congestions ostéo-articulaires d’origine mécanique et leurs conséquences : douleurs, impotence fonctionnelle, qu’elles soient aiguës ou chroniques.
    • Cervicalgies (torticolis), dorsalgies, lombalgies (lumbagos), sacralgies, coccygodynies. A la suite de faux mouvement, les vertèbres lombaires et les os du bassin peuvent se bloquer dans une attitude qui génère inflammation et douleurs. La levée du spasme à ce niveau entraîne la libération des articulations.
    • niromathe_img2Tendinites quelle qu’en soit leur localisation
    • Névralgies : cervico-brachiales, intercostales, abdominales, sacrées, crurales, sciatiques… Toute la chaine musculo-tendineuse des membres peut être impliquée et sera levée par une action de vibration cutanée au voisinage des tendons et ligaments
    • Sinusites, douleurs faciales.
    • Nombre Céphalées, Migraines
    • Certaines céphalées (Arnold) et migraines peuvent être occasionnées par une congestion des articulations crâniennes, elle même consécutive à un choc ou un coup de froid. La disparition des douleurs est alors immédiate.
    • Vertiges de position
    • Ils sont en rapport avec un blocage des premières vertèbres cervicales. La levée du spasme à ce niveau, libère Atlas et Axis, et amène la disparition des vertiges
    • Certains bourdonnements d’oreille
    • Névralgies faciales, crâniennes, cervico-brachiales, thoraciques, abdominales, sacrées, crurales,   sciatiques.
    • niromathe_img3Périarthrites, capsulites, bursites, calcifications inflammatoires (ex: tendinites calcifiées du sus épineux ou du grand ligament plantaire).
    • Spasmes chroniques de l’arthrose
    • Canal carpien, épines calcanéennes
    • Troubles fonctionnels viscéraux
  • Congestions viscérales, aiguës ou chroniques, d’origine mécanique et leurs conséquences : douleurs, troubles fonctionnels :
    • Quantité de pharyngites, œsophagites, gastrites, colites, cystites, congestions hémorroïdaires, troubles gynécologiques…
  • De nombreux troubles fonctionnels en tirent bénéfice:
    • Insomnies, strabismes, bégaiements, ronflements.
    • Vertiges (presque toujours liés au blocage de la 1ère cervicale).
    • Pleurs du nourrisson qui peut souffrir lui aussi, même s’il ne l’exprime pas verbalement.

Globalement 60 à 70 % des douleurs et des troubles fonctionnels: sont d’origine mécanique, relèvent d’un traitement ostéopathique et Vont guérir avec celui-ci.

 

AVANTAGES :

niromathe_img4Dans 30 % des cas, ils sont immédiatement guéris (absence d’inflammation associée). Dans 30 % des cas, la guérison intervient trois jours plus tard; dans 30 % des cas, huit jours plus tard (délai nécessaire à la disparition de l’inflammation). En effet, l’inflammation est la conséquence des blocages. Si par contre, le déblocage complet n’est pas acquis, une deuxième, voire une troisième séance sera nécessaire (cas chroniques en particulier). Restent 10 à 20% d’échecs au-delà de 3 séances. Il s’agit de cas complexes, très évolués (micro fractures osseuses ou cartilagineuses associés), de patients sous tranquillisants ou de patients multi opérés. Cette ostéopathie réflexe se conjugue bien avec les médecines énergétiques, chinoise traditionnelle, Reiki, holoénergétique…

L’ostéopathie ne s’adresse pas aux congestions d’origines :

  • Traumatique: fracture, déchirure.
  • Infectieuse: infections bactériennes, virales, mycosiques et parasitaires.
  • Métabolique: goutte articulaire, artériosclérose, processus thrombotique.
  • Tumorale : tumeurs bénignes et malignes.
  • Immuno-allergique: Polyarthrite chronique évolutive, spondylarthrite ankylosante, maladies de système, allergies

Pour en savoir plus : site niromathe.com

Pin It on Pinterest